un-espace-de-poesie

un-espace-de-poesie

Une araignée au plafond

De la poussière jusqu'au cou

Dans le recoin de vos mansardes

Je suis cachée au fond d'un trou

Depuis lequel, je vous regarde

 

Je ne sors que dans la pénombre

Dans le silence de vos nuits

Je n'ai pas de reflet, ni d'ombre

Sans aucun bruit, je vis ma vis

 

Dans la quiétude du plafond

Bien loin au-dessus de vos têtes

De vos sourdes agitations

Je reste une petite bête

 

Juste une araignée solitaire

Un peu austère et taciturne

Je vais en paix et n'aime guère

Les lueurs du monde diurne

 

©Un espace de poésie

 

 

2106500759_small_6.jpg



09/10/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres