un-espace-de-poesie

un-espace-de-poesie

Parfois

Quand le jour abandonne et que mon corps se relâche

Quand la réalité se tait, qu'elle ferme sa gueule

Quand mes yeux se ferment et que la nuit m'emporte

Alors les réminiscences d'un monde en paix soudain refont surface...

Et dans le silence de la nuit, tu reviens d'entre les morts, belle et intemporelle.

Je revois ton sourire et tes yeux s'amuser de moi comme si tout cela n'était pas grave... Comme si tout cela n'était qu'un jeu.

Parfois la nuit, je rêve que la nuit m'enlève.

Parfois la nuit je rêve... Que le jour plus jamais, ne se lève.

 

©Un espace de poésie

 

 

IMG_3724.JPG



29/12/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres