un-espace-de-poesie

un-espace-de-poesie

Là où la lune luit

Je m'éloignerai du brouhaha de la ville
Jusqu'à ne plus en entendre le moindre bruit
Je m'en irai au loin, là où la lune luit
Je m'en irai trouver sa présence futile

Et face au charme délicat de l'inutile
A la clarté silencieuse qui étourdit
A la lumière nostalgique de la nuit
A ses rondeurs, pâles et fragiles... Fébrile

Je demanderai l'asile encore une fois
Même s'il fait froid et qu'elle ne m'entend pas
J'implorerai la lune pour qu'elle m'embrasse

Je prierai le jour pour qu'il ne se lève plus
Pour qu'il me laisse aller dans ce trou perdu
Perdu dans un rêve qui jamais ne s'efface

©Un espace de poésie

Je m'éloignerai du brouhaha de la ville
Jusqu'à ne plus en entendre le moindre bruit
Je m'en irai au loin, là où la lune luit
Je m'en irai trouver sa présence futile

Et face au charme délicat de l'inutile
A la clarté silencieuse qui étourdit
A la lumière nostalgique de la nuit
A ses rondeurs, pâles et fragiles... Fébrile

Je demanderai l'asile encore une fois
Même s'il fait froid et qu'elle ne m'entend pas
J'implorerai la lune pour qu'elle m'embrasse

Je prierai le jour pour qu'il ne se lève plus
Pour qu'il me laisse aller dans ce trou perdu
Perdu dans un rêve qui jamais ne s'efface

©Un espace de poésie



18/03/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres