un-espace-de-poesie

un-espace-de-poesie

Je danse

Les mots sont une variable ajustable

Le curseur d'une balance imprécise

Qui penche du côté de nos bêtises

Bien plus que du côté de l'ineffable

 

De cette vérité insaisissable

Qui inlassablement ridiculise

Les philosophes qui se gargarisent

De leur théorie, leur château de sable

 

Moi, je me regarde dans le miroir

D'une poésie offerte au hasard

Des sentiers qui tolèrent mes errances

 

Et avec des mots doux et amovibles

Qui n'ont de cible que les coeurs sensibles

A défaut de philosopher... Je danse

 

©Un espace de poésie

 

Charlie-Chaplin.jpg



31/05/2017
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres