un-espace-de-poesie

un-espace-de-poesie

Au pied d'un cactus

La dépouille d'un coyote au pied d'un cactus

Dans ce désert sans ombre où passe mon chemin

Ne me laisse pas d'illusion sur mon destin

Dans le ciel, aucun nuage, aucun angélus

 

Le soleil donne la fièvre, tel un virus

Le regard aiguisé d'un vautour qui a faim

Pèse, tel un ultime fardeau, sur mes reins

Il gagnera, peut-être, mon dernier rictus

 

Ici, seules les vipères vivent en paix

Lascives, solitaires, le regard en biais

Guettant le moment où mes jambes fléchiront

 

Je me fiche de leurs chuchotements vicieux

Je ne fais que passer, têtu et silencieux

La flèche de mon âme pointée sur l'horizon

 

©Un espace de poésie

 

 

MPP_1846.jpg

Photo : Marine Petit



12/01/2018
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres