un-espace-de-poesie

un-espace-de-poesie

 

Ce blog est mon atelier de poésie, je le laisse volontairement ouvert à tous les vents...

À commencer par le votre, dans la rubrique "Influences", je vous invite à me laisser en commentaire un poème qui un jour vous a fait vibrer, un poème qui vous a fait aimer la poésie ou même un poème que vous avez écrit.

Alors n'hésitez pas à participer à ce blog en y partageant la poésie que vous aimez !!

 

 

 

Je suis présent dans les revues :  Lichen et Le Capital des Mots

 

 

 

 artimage_812229_7734325_20180601284731.jpg Résultat de recherche d'images pour "Le capital des mots"

                                   

 

 

 

 

 

 

 

 Le 25 septembre 2018

Le 16 janvier 2019

Numéro 27, juin 2018

Numéro 28, juillet-août 2018

Numéro 29, septembre 2018

Numéro 31, novembre 2018

Numéro 32, décembre 2018

Numéro 35, mars 2019

Numéro 36, avril 2019

Numéro 37, mai 2019

 

 

 

Dernières publications

 

 

 

Voix sans issue

Mes voix sans issue ne parlent qu'à moi Elles m'accompagnent sur les chemins Elles sont là à chacun de mes pas Elles me parlent, je ne comprends rien Ce sont des voix lointaines et profondes Des fantômes qui me hantent la tête Qui viennent du temps où elle était blonde Qui viennent du temps d'avant les tempêtes Tels des rêves qui ne peuvent se taire Tel un Dieu qui refuse de mourir Qui croit que ça peut encore le faire Qu'il est assez fou pour ne pas mentir...

Un jour, viendra le jour

Un jour, viendra le jour Un jour, tu verras bien Je reviendrai de loin Pour te dire bonjour Bonjour, comment ça va Au bout de ces années De tout ce temps passé Je pense encore à toi Je revenais pour voir Voir si tu étais là Et si toi tu me vois Crédite le hasard Au bord de ce chemin Qui use les chaussures Et calme les blessures Le hasard ira bien Un jour viendra le jour Un beau jour, l'air de rien Je reviendrai de loin Ici refaire un tour ©Un es...

Plombier-poète

J'ai mis sur le trou une ventouse Pour faire sortir les idées noires Pour en extraire toute la loose De ces tuyaux, tout le désespoir Pour venir à bout de ce bouchon Qui bouche vos cœurs et vos artères A trop vivre comme des cochons A toujours se vautrer dans la terre Il faut un jour se reprendre en main Il faut sortir le groin de la boue Cesser de bouffer du mauvais grain Des saloperies qui rendent fou J'ai mis sur le trou une ventouse Je pomp...

Les coyotes s'en foutent

Je m'en vais traverser la rivière Je m'en vais voir de l'autre côté Sur l'autre bord du Rio Grande Je m'en vais franchir cette barrière Traverser cette foutue frontière Pour aller voir au delà du mur S'il y a aussi de la verdure Si l'on y respire le même air Je crois bien que le désert s'en moque Je sais que les coyotes s'en foutent Des ombres qui traversent la route Entre deux territoires en toc Je m'en vais, les deux mains dans les poches Je...

Une fenêtre ouverte

Tout au bout du couloir Une issue de secours Qui donne sur le jour Où cesse enfin le noir Une fenêtre ouverte Où s'engouffre le vent Le vent frais du printemps Parfumé d'herbe verte Est-ce avant ou après Est-ce à l'est ou à l'ouest Le peu de temps qu'il reste Est-ce comme il me plait De perdre mes repères Porté par le courant Jusqu'à la fin des temps Où tout sera derrière ©Un espace de poésie

A l'heure où tu dors encore

A l'heure où tu dors encore En salle d'embarquement Je ressasse mes remords Je fuis mes emmerdements J'irai voir au bout du monde Si je peux faire ma vie Au large des mers profondes Trouver un nouvel abri Un truc genre île déserte Sable blanc et cocotiers Un coin où l'herbe est plus verte Où les gens sauraient s'aimer ©Un espace de poésie

Queue de lézard

Maline, tu m'avais vite attrapé Mais tu n'as que ma queue entre les doigts Moi, je suis déjà loin, bien loin de toi Bien loin de me laisser apprivoiser Maline, tu m'avais vite castré Je suis lézard, ma queue repoussera Cela prendra le temps que ça prendra Je reviendrai tôt ou tard te narguer Et sous ton nez, j'agiterai ma queue Ma queue en kit, de lézard amoureux Rasant les murs, caché entre les pierres C'est un jeu, il faut juste m'attraper Mai...

Qui vivra verra

Qui vivra verra le bout du bout Sa dernière heure, le fond du trou C'est bien ainsi, c'est bien comme ça Un jour tu viens, un jour tu t'en vas Rien à comprendre, rien à y faire C'est la règle du jeu sur la terre Il faut s'y faire, pas d'autre choix Pas d'autre issue, pas d'autre combat C'est insensé, ce n'est pas si mal C'est pas non plus forcément génial C'est souvent trop court, parfois trop long Ca dépend comment tu tournes en rond Y'en a qui pen...

Épitaphe

Je suis las des mots dits Mais je ne sais me taire Même à six pieds sous terre Que cela vous soit dit Que cela soit écrit Là sur mon épitaphe Un petit paragraphe D'un rimailleur occis Je suis l'as des maudits Le prince des poètes De la prise de tête Et autres pitreries ©Un espace de poésie

 

 

Etcetera :

 

_MPP3427.jpg

"Les mots déconnent dans ma tête

Ils se foutent bien de ma gueule

Sur mon front ils ont mis "poète"

C'est dire s'ils font ce qu'ils veulent..."

 

 

Photo : Marine Petit