un-espace-de-poesie

un-espace-de-poesie

 

Ce blog est mon atelier de poésie, je le laisse volontairement ouvert à tous les vents...

À commencer par le votre, dans la rubrique "Influences", je vous invite à me laisser en commentaire un poème qui un jour vous a fait vibrer, un poème qui vous a fait aimer la poésie ou même un poème que vous avez écrit.

Alors n'hésitez pas à participer à ce blog en y partageant la poésie que vous aimez !!

 

 

 

Je suis présent dans les revues :  Lichen et Le Capital des Mots

 

 

 

 artimage_812229_7734325_20180601284731.jpg Résultat de recherche d'images pour "Le capital des mots"

                                   

 

 

 

 

 

 

 

 Le 25 septembre 2018

Le 16 janvier 2019

Numéro 27, juin 2018

Numéro 28, juillet-août 2018

Numéro 29, septembre 2018

Numéro 31, novembre 2018

Numéro 32, décembre 2018

Numéro 35, mars 2019

Numéro 36, avril 2019

Numéro 37, mai 2019

Numéro 45, février 2020

Numéro 46, mars 2020

Numéro 47, avril 2020

 

 

 

Dernières publications

 

 

 

Divagation entre jour et nuit

L'incessante variation des mots Dans les ondes perturbées de nos villes Dans mon cœur, ce bégaiement indocile Apeuré à l'idée d'en dire trop C'est ainsi que, fébrile, je vacille Arpentant ces rues, où parfois tu passes Comme une ombre qui s'efface trop vite Parmi ces présences toutes futiles Un peu poète à mes heures perdues Jour et nuit, sans jamais regarder l'heure Je chasses ces fantômes intérieurs Ces vagues impressions de déjà vu ©Un es...

Tout au bout de nos tabous

Tout au bout de nos tabous Une voix parle tout bas Bas, très bas, parle de nous Proche et lointaine à la fois Je crois qu'il faut bien le dire Il faut trouver les mots justes Pour cette voix, la saisir Du bout de nos doigts vétustes Est-il possible d'entendre Tous les mots dits par les fous Est-il possible d'entendre Les mots qui sortent du trou ©Un espace de poésie

Poéstions

Bon sang, mais où étais-je Avant de disparaître L'empreinte dans la neige Qui un jour m'a vu naître ... A fondue au soleil     Faut-il, sur l'horizon Oublier un regard Un mot, une question Et faire du hasard ... Notre seule arrogance     Là où mon pas s'efface Balayé par le temps Les souvenirs s'entassent Définitivement (Reste-t-il un chemin)     Faut-il que la nuit tombe Que blanchisse la lune Pour qu'un regard succombe Que tu sois l'au moins une (A m'avoir regardé...

Repartir à zéro

S'il fallait repartir à zéro S'il fallait repartir du bon pied A pied, à cheval ou à vélo Serions nous de meilleurs cavaliers Pourrions nous ainsi faire fortune Éviterions nous les nids de poule Les pneus crevés, les tuiles, les prunes Et tous ces emmerdeurs qui nous saoulent S'il fallait repartir à zéro Et essayer d'être un peu moins nul On pourrait ressembler à Zorro On pourrait être fort en calcul Peut-être qu'on pourrait être beau Pécho...

Pourvu qu'elle chante (Théâtre)

Pourvu qu’elle chante   13 personnages : Le poète, le chercheur d’or, un fou, l’amant, 5 révolutionnaires, le professeur, l’homme d’église, Elise       Le poète - « La poésie me mène par le bout du nez Elle a compris mes faiblesses, connaît mes failles Sait mes errances et mes passions résignées J'ai décidé de la suivre, vaille que vaille   Où...

Poésie de nuit

Dans la lumière pâle de la nuit Les ombres tranquillement déambulent Chacune plongée dans sa rêverie Chacune dans son monde, dans sa bulle Les chauve-souris, chouettes et hiboux Spectres immobiles et mystérieux Aux yeux luisants sortis d'on ne sait où Nous fixent de leur regard silencieux Passants anonymes, vies parallèles Les graffeurs et poètes insomniaques Refont le monde quand s'éteint le ciel Dans l'obscurité, ils vident leur sac C'est la nu...

Un pari

Non, je ne voulais pas te dire Je ne voulais pas que tu saches Qu'il m'a fallu un jour mourir Il ne faut pas que tu te fâches Je dissimule tant de choses Je ne sais pas vraiment pourquoi Je n'aime pas quand ça explose Les éclats de rire, tout ça Je ne peux plus te le cacher Je suis parti tellement loin Quelque part dans l'éternité Au-delà de tous les chemins Je t'aimais et j'aimais la vie Malgré les orties et les ronces Sans le vouloir, je suis pa...

Une simple histoire d'amour

C'est une simple histoire d'amour Un coup d'un soir, histoire de voir Sans faire trente-six fois le tour Pour savoir si c'est la bonne histoire C'est juste pour passer du bon temps Histoire de fuir le quotidien De rire, d'oublier le présent Et de se foutre du lendemain C'est une simple histoire d'amour Une histoire qui ne coûte rien C'est un regard dans un carrefour Qui dit viens, qui dit viens, qui dit viens... Viens voir par là, histoire de voir De vo...

Rien ne bouge

A l'horizon rien ne bouge Ici bas rien ne se passe Le soleil laisse la place Au ciel déjà dans le rouge Encore un jour, une nuit Une boucle qui se boucle Sans l'éclat d'une escarboucle Tôt ou tard, viendra l'ennui La pendule sur le mur Connait bien la lassitude De vivre sans altitude Tic, tac, c'est pas l'aventure Rien ne bouge à l'horizon Rien ne se passe ici bas Et moi qui suis toujours là A attendre comme un con ©Un espace de poésie Phot...

Nuage

Je vis des vies parallèles Ici et là à la fois Un peu partout dans le ciel Pas toujours là où on croit Néanmoins jamais très loin Je n'ai pas de plomb dans la tête Ni dans l'aile, je vais bien Il n'y a rien qui m'arrête Je suis porté par le vent Je ne fais guère le poids Je plane, le plus souvent Et puis, je tombe sur toi Ou à côté, à tes pieds Je finis dans le ruisseau Ou bien dans la mer Égée Je finis là où va l'eau Je suis noir e...

 

 

Etcetera :

 

_MPP3427.jpg

"Les mots déconnent dans ma tête

Ils se foutent bien de ma gueule

Sur mon front ils ont mis "poète"

C'est dire s'ils font ce qu'ils veulent..."

 

 

Photo : Marine Petit